Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités

Détail de l'actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Embauche d’un apprenti : je signe !

L'apprentissage, un investissement pour l'avenir !

L’apprentissage c’est quoi ?

Un apprenti est en formation ; il prépare un diplôme en alternant des temps en entreprise et des temps en Centre de Formation des Apprentis (CFA). En entreprise, il réalise les tâches correspondant au diplôme préparé et acquiert les connaissances professionnelles et compétences pratiques ; au CFA, il complète sa formation.

Pourquoi embaucher un apprenti ?

❚ Vous cherchez un futur salarié, un futur associé, un repreneur potentiel ?
❚ Vous souhaitez vous développer, vous avez un projet et vous cherchez de nouvelles compétences ou des moyens humains pour vous lancer ?
❚ Vous avez le goût pour la formation et l’envie de transmettre votre savoir-faire à un jeune ?
❚ Vous voulez tester un nouveau modèle d’organisation avec une personne supplémentaire ?
❚ Un regard neuf stimulerait vos projets ?

L’embauche d’un apprenti peut être la solution.

Qui embaucher ?

De 16 à 30 ans, du CAP aux formations supérieures, selon vos besoins, vous pouvez être mis en relation avec divers profils de jeunes cherchant un maître d’apprentissage. Nous vous accompagnons pour cibler vos besoins.

A quelle période embaucher ?

La prochaine rentrée scolaire 2018-2019 se prépare dès maintenant. Les offres de contrat sont à diffuser. Les contrats pourront démarrer dès l’été ou à la rentrée de septembre.

Combien va me coûter mon apprenti ?

Selon l’âge de l’apprenti et la durée de sa formation, sa rémunération varie (25 à 53% du SMIC en année 1). Des aides nationales et régionales facilitent l’embauche d’un apprenti. Nous pouvons faire la simulation du coût de votre futur apprenti.

L'apprentissage, un investissement pour l'avenir !
Entretien avec Alain Eychenne, agricullteur

Pour Alain Eychenne, éleveur à Durban-sur-Arize, la décision d’embaucher un apprenti est partie d’un besoin de main-d’œuvre. Un apprenti était l’assurance d’avoir une personne jeune, formée et qualifiée pour le travail à faire sur l’exploitation. Le bouche à oreille amène Pierre, qui souhaitait faire un BPREA par apprentissage, à contacter M. Eychenne. Ils se rencontrent, font connaissance et signent un contrat. Avant Pierre, d’autres jeunes avaient sollicité M. Eychenne mais il ne souhaitait pas prendre un apprenti mineur ; sa seule exigence était celle de l’âge pour s’assurer d’une certaine maturité, autonomie et aptitude aux travaux à réaliser sur l’exploitation. « Je n’avais pas d’attente sur des origines agricoles ou de l’expérience ». Sur l’exploitation, les travaux se font ensemble, M. Eychenne souhaite que son apprenti ne soit jamais isolé et progressivement il gagne en autonomie. « Pierre réalise tous les travaux, les plus fastidieux comme les plus stimulants, pour avoir une vision réaliste du métier d’agriculteur ». Les périodes en entreprises sont le gage d’un apprentissage ancré dans la réalité du métier.

Sur l’exploitation, l’organisation du travail est très claire ; un plan de travail est élaboré prévoyant les travaux quotidiens, les rendez-vous, les gros travaux saisonniers. En fonction du calendrier et de la présence de Pierre et d’un autre stagiaire adulte en formation, les différents travaux sont répartis pour que chacun sache à l’avance ce qu’il y a à faire et ce qu’il va faire.

Rapidement, la question de la succession de M. Eychenne se pose et l’idée d’une association avec Pierre émerge. Le projet fait son chemin et pourrait se concrétiser à l’issue des deux ans d’apprentissage.

En évoquant la question de la rémunération, qui dans le cas de Pierre s’élève à 61% du SMIC, M Eychenne parle « d’un véritable investissement pour l’avenir de l’exploitation ». Il fait d’ailleurs remarquer « qu’un coup de pouce financier supplémentaire, notamment pour l’embauche de personnes majeures, serait le bienvenu pour alléger le coût pour l’entreprise et faciliter l’embauche d’apprentis ». Et si c’était à refaire ? « Sans hésiter, je le referais ! »

Karine Castelbou

Programme réalisé avec le concours financier de la région Occitanie.