Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes nos actualités

Détail de l'actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Première coupe des mûriers blancs pour l'alimentation des troupeaux

Coupe d'uniformisation au GAEC Authier, réalisée 1 an après la plantation, destinée à stimuler la croissance des mûriers au profit du feuillage

Une banque de protéines de mûrier blanc (Morus alba) à haute densité  (~25 000 plants/ha) a été installée pendant le printemps 2017 dans des conditions de productions chez un agriculteur à Mirepoix au GAEC Authier.

Pour contribuer aux objectifs d’autonomie alimentaire de l’exploitation, cette technologie a donné des très bons résultats (production de biomasse en quantité et qualité) dans des conditions diverses à l’échelle internationale, notamment dans les tropiques (González-García et Martín-Martín, 2017 ; Alpízar-Naranjo et al., 2017 ).

Le mûrier étant une essence très plastique il est également très adapté aux climats tempérés. L'intérêt de ce type de culture est de fournir du fourrage frais très riche en matière azotée en pleine période estivale.

 

Échanges entre des agriculteurs et Eliel Gonzàlez (INRA Montpellier) au champ au GAEC Authier à Mirepoix sur l'intérêt d'une culture de mûriers blancs pour l'alimentation du troupeau bovis, ovin ou caprin et les différentes modalités de coupes envisagées : broyeur, faucheuse, sécateur manuel.

Coupe d'uniformisation (ou coupe de foisonnement), réalisée 1 an après la plantation, destinée à stimuler la croissance des mûriers au profit du feuillage. A ce stade de l'expérimentation, il a été décidé de réaliser la coupe à l'aide d'une faucheuse afin de réaliser l'opération le plus vite possible avec le meilleur résultat.

Résultat de la coupe des mûrier blancs, l'opération a nécessité 15 minutes pour 1/4 d'ha. Le résultat est satisfaisant, mais les plants de plus de 1 cm de diamètre accusent quelques blessures. Il conviendra sans doute à l'avenir de mettre en œuvre un matériel capable de réaliser des coupes plus franches.

Même si ce n'était pas l'objectif de cette coupe, les résidus de coupes ont été donnés pour l'affouragement des bovins (génisses d'1 an). Des analyses de valeur alimentaire seront réalisées cet été, néanmoins les résultats d'analyses de l'INRA Lesignan sur des feuilles de mûriers sont très prometteuses (30 à 40% de MS, 15 à 20% MAT, 66 à 69% de Digestibilité).

Retrouvez toutes les photos sur la page Facebook Bois Paysan.

Mehdi Bounab